product
room

Au de-là du fard


1000.00 FCFA


($2.00)

Availability:In stock

Quick overview
Dix années de mariage et jamais mon pied n’a heurté le plancher de cette pièce. Ce local devait cacher un mystère ou c’était juste pour des raisons strictement professionnelles que mon Franck m’y refusât l’accès ? C’est l’occasion ou jamais quitte à engendrer sa colère.
Rien d’étrange. Un ordinateur de bureau, le PC de Franck, une chaise, une table, une lampe de table, un mug gravé d’une photo de notre mariage, une étagère avec quelques dossiers et un kakémono portant les mots : KOKO-AGAMA Consulting. Services et prestations divers. C’était tout. Pourquoi autant d’interdits si le contenu était si simple ? 

Number of pages: 92

Downloaded: 0 times

Type:
Qty:
Longtemps j’avais cherché les mots pour qualifier le bonheur dans lequel nous baignions. Les bons mots, les mots les plus justes. Et quand je les ai trouvés, ils étaient fugaces et difficiles à saisir. Les mots n’avaient pas le même sens. Je les prenais, les retournais, les soulevais afin de découvrir leur sens caché et tout ce qu’ils portaient comme charge. Je les secouais pour voir ce qui en tomberait. Je les reposais, me mirais au travers de leur reflet et me laissais porter par les pleins et les déliés de leurs lettres. Je m’évadais au plaisir avec les apostrophes. Et s’il m’arrivait de chuter, j’accrochais mes rêves aux rares et précieuses cédilles du parcours. Un exercice des plus difficiles. J’étais sûre d’une chose : Franck m’aime et je l’aime aussi. C’était ça notre bonheur. Nous sommes engagés de plain-pied dans l’organisation du dixième anniversaire de notre mariage. 11 décembre 2008-11 décembre 2018. Dix ans d’heureux ménage. Dieu soit loué ! Nous avons été bénis et Franck et moi avons deux magnifiques enfants. Juste après notre mariage, nous avions emménagé dans notre propre maison. Une bâtisse de deux niveaux avec jardin et piscine en bordure de mer dans un des quartiers huppés de Lomé. Un des modèles de la façade orientale de la cité Onomo. J’aimais Franck éperdument. Et Franck m’aimait.
— Oui vous pouvez installer les trois petites tentes dans le jardin.
« Merci M’dame » me fit le responsable du Service Super Fiesta de Lomé chargé d’organiser les installations, la restauration et la logistique de la fête. Il ne restait que vingt-quatre heures pour le mardi 11 décembre. Que le temps passe vite ! Sous ce même ciel, ce même soleil, nous nous sommes unis. Je me rappelais comme si c’était hier. Et toutes les caméras étaient encore braquées sur nous comme ce matin-là.
Les peintres venaient de finir de badigeonner à nouveau les murs de la maison. Les fleuristes terminèrent eux aussi leur travail. La maison recouvrait un nouvel éclat.
Le soleil était si haut dans le ciel et difficilement on sentait le vent souffler. Franck venait de rentrer sous la douche. Je rangeai les fauteuils du salon, les armoires et les lits, tout le bazar laissé par les peintres derrière eux. Oups, la clé ! Oui la clé. Franck a oublié pour la première fois de fermer à clé la porte de son bureau. Cette unique pièce de la maison à laquelle je n’avais pas accès. J’avais beau essayer. Et bizarrement ce matin, la clé est laissée dans la serrure. Etait-ce un oubli ? Je n’y croyais pas puisque Franck n’oubliait jamais rien. Il était fin comme l’ambre. Ou mon mari serait en train de me tester ? Pourquoi m’éprouverait-il alors ? J’entendis l’eau jaillir du robinet. Franck prenait sa douche vraiment. Je courus m’introduire dans la pièce secrète de mon mari, le bureau de Franck, à laquelle il m’avait interdit l’accès et cela de manière très formelle.
Il n’en fallait pas plus pour me faire rêver de cette pièce, nuit et jour. Quand j’y pensais, la peur me soufflait dans le dos, mais j’avais un désir violent de la connaître.
Dix années de mariage et jamais mon pied n’a heurté le plancher de cette pièce. Ce local devait cacher un mystère

0 Reviews Au de-là du fard

Not available

Most purchased products